Kurogane "S'emmeler n'est pas autorisé"
Mon identité...
¤ Date & lieu de Naissance : quelque part au japon ¤ Âge : 346 ans ¤ Nationalité : Japonais ¤ Race : Yokai araignée (Tsuchigumo) ¤ Lieu de Résidence : Kyoto ¤ Poste : Apprenti tisseur ¤ Groupe : neutre ¤ Animal de compagnie: aucun ¤ Particularité : yeux qu'il cache
Mon caractère/ Mon histoire: Le physique
Le caractère
C'est quelqu'un de très méticuleux. Il est du genre à voir les défauts de ses créations que ça soit sous forme humaine que sous sa orme Yokai. Il fait les choses avec lenteur pour que tout soit à son goût à lui. Patient, Kurogane peut passer des heures à un endroit sans vraiment s'ennuyer, la nature qui l'entoure suffit à ravir ses yeux sensibles à la lumière. Introverti, il n'exprime pas beaucoup ses sentiments. Si bien qu'on sache jamais si ce dernier est fâché ou non. Un peu possessif, il déteste qu'on lui prenne ce qui lui appartient. Il possède peu de choses en tant que Yokai, mais il y teint. Ses toiles brisées ou détruite sont pour lui un véritable scandale. C'est peut-être une façon de le faire réagir. Curieux, il observe beaucoup humain comme yokais. Son intérêt pour la personne ou l'esprit peut lui faire même oublier tout le reste. Sa toile ou ce qu'il fait. Maladroit au niveau social. Il ne craint pas les femmes yokai, juste les tsushigumos femelles parce qu'elles l'effraient beaucoup. Il ne sait jamais comment agir avec les autres. Il est souvent figé comme un piquet. Des milliers de questions en tête tourbillonnantes dans son esprit. Il faut savoir l'apprivoiser pour qu'il fasse confiance. Ses amis se comptent sur les doigts d'une main, pour le moment. Et sûrement pour un petit moment encore. Il créera le contact que si vous éveillez sa curiosité. Il est rare qu'il déteste totalement quelqu'un. Il sait tellement peu de chose sur les humains ou les yokai qu'il se dit souvent que les personnes sont ce qu'elles sont. La colère ne serait pas un frein dans sa vie. Il ne déteste pas vraiment les humains, il ne les aime pas non plus à la folie. Il s'en méfie un peu. Il les évite autant qu'il le peut. Bien qu'il est intéressé par les couturiers de la ville. C'est à cause d'eux qu'il est en ville parmi les humains. Ce métier le fascine beaucoup.
L'Histoire
Kurogane est yokai depuis des années, il se souvient parfaitement de sa vie en montagne quand il était encore un jeune esprit. Il était si seul. Il a imité les araignées de la forêt. Il voulait lui aussi faire des jolies toiles. Mais les insectes n' avaient pas le goût qu'il avait attendu. Ne voyant les autres araignées se régaler. Il se doutait qu'il fût spécial. Mais il ignorait jusqu'à quel point. C'est en voyant les humains détruire sa forêt qu'il remarquait sa différence. Il faisait peur au humain, ils criaient au Yokai. C'était ce qu'il était, un esprit. Protégeant ses terres, un Tsuchigumo. Ses terres qu'on avait déplacées pour se retrouver à Kyoto. De la campagne avec ces animaux, il passait à une ville remplie d'humains. Ils les détestaient tellement à cette époque. Il voulait leur faire payer pour l'avoir arraché à sa forêt. Mais c'était sans compter sur ces fichus humains et leurs loisirs. Sous une forme humaine, il s'intéressait beaucoup à ces femmes qui tissait. Ces kimonos étaient si beaux. Quand il les touchait de ses mains, il remarquait la douceur ou la rugosité des matériaux. C'est là qu'il commençait à s'intéresser aux humains. Mais aussi aux Yokais. Il voulait en savoir plus sur lui et ses limites en tant que Yokai. Il apprenait que rester sous forme Yokai épuisait ses forces. Qu'il risquerait d'en devenir malade. Faible face au soleil. Il préférait vivre de nuit. Dès que le soleil se pointait, il sortait peu. Juste pour observer les arbres en fleurs qui lui rappelait sa terre. Il a toujours cette affection pour ces végétaux, malgré qu'ils s'épanouissent à la lueur du jour. Il se souvient de ce soir, de cette nuit où il avait rencontré des Tsushigumo, comme lui. Il était content de voir tant de Yokai comme lui. Quand il prenait sa forme d'humain. Il était bien obligé de voir que c'était pour la plupart des femmes. Elles le regardaient avec des yeux gourmands. Il a essayé de parler avec elles. Mais leur ton ne lui inspirait pas confiance. Comme leurs collègues animales, elles mangeaient souvent le mâle après avoir fait des petits. Se nourrissant de leur énergie spirituelle pour elle encore mortellement belles. Pourtant, comme elles, il aimait tisser. Il écoutait de loin leur discussion. Prenant note dans sa tête des conseils qu'elles pouvaient se dire. Frissonnant même quand un Tsuchigumo comme lui était trop proche de ces femmes. Complétement hypnotisée par elles. Lui aussi, il ne pouvait s'empêcher de les regarder. Mais il serait plus fort que ces femmes. Il refusait d'avoir des petits. Depuis cette nuit, il est un yokai qui ne s'est jamais uni. Le rendant ridiculement maladroit en interaction sociale, humain ou Yokai. Il ne sait pas comment agir. Il est curieux, certes, mais il a ses réserves. Il a appris à manger comme un humain en les regardant. Le japonais en les écoutant. À comprendre certains Yokai en les voyant agir avec les humains. Certains les aimaient beaucoup. Au point de s'unir à eux. Les hanyos. C'était à la fois effrayant et fascinant pour lui. Il ne s'est jamais uni, il n'est pas pourtant autant innocent, regardé les gens à ses inconvénients... Depuis peu de temps, Kurogane cesse d'espionner les humains qui tissent. Il veut devenir tisseur. Il serait un yokai qui tisserait autre chose que ses toiles. Peut-être qu'il arrivera à fabriquer quelque chose avec sa soie. Quelque chose de si beau qu'il ne pourrait en être que fier.
Mes Relations...
Le Physique
Kurogane est un Yokai qui peut se changer en humain aux cheveux aussi noir que le charbon qui sont très long et soyeux. La peau pâle, il n'est guerre pas plus grand qu'un Japonais classique. Son sourire est rare, très rare. Il se déplace avec discrétion, préférant l'ombre à la lumière, c'est sûrement dû à ses pupilles sensibles. Il plisse régulièrement les yeux dès qu'il fait beau. On le voit régulièrement sous les arbres en fleur, car leur odeur l'attire inexorablement. Sa façon de se déplacer est relativement rapide, si bien que ses vêtements sous forme humaine peuvent former une espèce de traîne, il préfère d'ailleurs le blanc et le noir. Il porte généralement des habits traditionnels japonais. Il ne comprend que peu l'engouement que peuvent avoir les humains pour les Européens et leurs frusques. Il sera rare de le voir avec une autre couleur. Il préfère rester à un endroit que se déplacer. Il reste en place sans se préoccuper des regards qu'il peut provoquer. Il mesure sous cet forme humaine un mètre cinquante neuf et est de corpulence moyenne. Sous sa forme de Yokai, c'est une araignée qui donnerait des frissons à bien des personnes, noire et blanc rayé comme un tigre, poilu qui ont les yeux multiple fixent avec intensité. Ses longues pattes noires tissent des toiles belles mais dangereuses pour quiconque s'y emmêlent. Il attend avec patience la prochaine victime de son piège collant. Il va parfois vers vous pour effrayer. Il ne mord pas en vérité. Il se donne un genre qu'il se donne pour être un bon protecteur de terres. Sous sa forme animale il mesure un mètre cinquante cinq sans les pattes. Il sont les comptent, ça frise le mètre quatre-vingt.
Un Test RP...
Un Titre
Unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam eaque ipsa, quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt, explicabo at vero eos et accusamus et iusto odio dignissimos ducimus, qui blanditiis praesentium voluptatum deleniti atque corrupti, quos dolores et quas molestias excepturi sint, obcaecati cupiditate non provident, similique sunt in culpa, qui officia deserunt mollitia animi, id est laborum et dolorum fuga.
Derrière l'écran...
¤ Un Pseudo? ¤ Ton Âge? ¤ Comment es tu venu ici? ¤ Des impressions, un mot? ¤ L'Avatar? ¤ Le code?
 
©never-utopia